Science CHIRONienne

Astrologie thérapeuthique


AVIS

9 février 2017: L'outil de recherche des noms d'astéroïdes du site "True-Node Astrology" est de nouveau NON disponible . Cependant, vous pouvez utiliser la liste du MPC  en utilisant la fonction Ctrl+F ou encore "Recherche" de votre fureteur... cette liste étant toujours à jour. 


Suivez-nous
Un livre... un site web
"La Lyre du Québec"

s'inscrit dans la continuité du livre

« Les Nouvelles Frontières de l’astrologie ».

Les Nouvelles Frontières de l'astrologie

articles.php?lng=fr&pg=441

(plan du site web)

 

Vidéo-conférence qui fut l'embryon du livre, et donc de ce site web.

C'est donc la meilleur forme d'introduction au contenu du site.

Vidéo-conférence - Un nouveau chantier symbolique - la microAstrologie

Les inspirations d'Antoine de Saint-Exupéry

Vidéos-conférence

Trois vidéos-conférence
extraits de


L'Être Cosmique


(cliquez sur l'image)

L'expansion
de notre conscience

 

Recherche sur le site



Bloc d'articles

Regroupement de différents articles touchant un sujet particulier

La musique céleste

Gustav Holst

Son oeuvre "Les Planètes"

holst2.jpg      

     

Visites

 450902 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Actualité astéroïdienne - Cérès fait une crise (21/04/2008)


 

Avril 2008
Cérès fait une crise

par Richard Doyle


Au départ, cet article se veut être uniquement et strictement une observation astrologique par rapport à la situation de crise alimentaire mondiale (2008) qui nous est signalée.

Du point de vue des scientifiques, Cérès est le premier astéroïde que l’on a découvert, en 1801, se baladant entre les orbites des planètes Mars et Jupiter. On découvrit peu après qu’elle se situait au cœur d’une multitude d’autres petits astres. Ce qu’on appelle la ceinture principale d’astéroïdes. Depuis, cette Reine de l’essaim astéroïdien a changé de statut, se retrouvant en compagnie des transneptuniennes Pluton, Haumea, Makemake et Éris dans la cour des planètes naine.

 
Du point de vue de la mythologie romaine, Cérès, fille de Saturne et d'Ops, se vit attribuer par Jupiter[1] la fonction de transformer la nature sauvage afin qu’elle puisse produire de la nourriture utile à l’être humain. Ainsi, Cérès eut pour mission d’apprendre à la race humaine l'art de cultiver la terre, de semer, de récolter le blé, et d'en faire du pain.




 
Pour cette raison, son glyphe symbolise la faucille des moissonneurs, évocatrice des récoltes.




 
Cérès est donc à la base de l’agriCULTURE, et par conséquent de la sédentarisation des êtres humains et de leurs regroupements en COLONIE, favorisant ainsi le partage de la connaissance qu’ils avaient acquise de leurs environnements, ce qu’on appel la CULTURE, ou la nourriture de l’esprit.

Mais Cérès fut bouleversée par Pluton, le souverain du royaume des enfers. À cause de la dureté de son visage, aucune déesse ne consentait à partager la couronne de Pluton. Jupiter, le père de Proserpine, accepte qu'elle devienne l'épouse de Pluton, mais sans consulter sa mère, Cérès.

Alors que Proserpine cueillait des fleurs, Pluton surgi sur son char des entrailles de la Terre, saisit la jeune fille et l'emmena dans son royaume.



 
Ce rapt affligea Cérès de lourde douleur engendrée par la séparation de sa fille bien-aimée. Après avoir cherché sa fille interminablement et sans succès, Cérès se retira loin de tous. Son amertume et sa douleur se transformèrent alors en colère, qu’elle infligea aux êtres humains par une année très amère et très cruelle en rendant stérile la terre nourricière, alors que la terre ne produisit aucune semence, car Cérès les avait toutes cachées.

Toute la race humaine aurait péri par la faim, si Jupiter n’était intervenu en ordonnant à Mercure, son messager et ambassadeur, d’aller négocier avec Pluton une entente permettant à Cérès de partager une partie de l’année avec sa fille bien-aimée. Ravie de cet accord, Cérès rendit de nouveau la terre nourricière féconde.

 
 
Joseph Campbell, dans son livre "Les mythes à travers les âges"[2], apporte un intéressant commentaire sur un autre rôle de Pluton qui est étroitement lié à celui de Cérès:
 
"À l’époque classique, les semailles avaient lieu en automne, la moisson au printemps, et la récolte, c’est-à-dire les céréales, était entreposée dans des silos souterrains pendant les grandes chaleurs estivales et jusqu’aux semailles de l’automne suivant. Par conséquent, la richesse de la société séjournait aux enfers, où elle demeurait sous la garde de Pluton … il est souvent représenté tenant dans sa main une corne d’abondance contenant nos biens terrestres, dont il a la garde".
 
Du point de vue de l’astrologie il est relativement facile de faire un parallèle entre la fonction de Cérès et la crise alimentaire mondiale qui frappe présentement (2008) une partie de la race humaine. Mais, est-ce que Pluton aurait également son mot à dire dans cette crise, puisqu’il semble être le gardien et le dispensateur de nos récoltes?


  
Le point de vue des médias: en avril 2008, la crise alimentaire mondiale fut fortement commentée par les médias québécois. Voici quelques extraits d’un reportage que l’on retrouve sur le site web «Nouvelles» de Radio-Canada:[3]
 

La crise alimentaire mondiale est en train d'effacer sept années d'effort dans la lutte contre la pauvreté sur la planète, selon la Banque mondiale et les Nations unies. C'est 100 millions de personnes qu'on pousse encore un peu plus dans la pauvreté extrême. C'est 37 pays, les plus pauvres au monde, qui pourraient connaître des pénuries et qui risquent le chaos social en raison de l'inflation des denrées alimentaires et agricoles.

La crise actuelle ne ressemble pas à celles qu'on a connues dans le passé et à celles qu'on a cru connaître. Aujourd'hui, on ne manque pas de nourriture pour alimenter les humains. On ne peut pas dire que cette crise est strictement liée à une question d'offre et de demande. Les économistes souhaitent une hausse de production, mais le véritable problème, c'est la hausse rapide et excessive des prix des aliments.
...

Selon la Banque mondiale, depuis trois ans, les prix des aliments ont grimpé de 83%. Dans le cas du blé, la hausse est de 181%. Au cours des deux derniers mois seulement, le prix du riz, première denrée alimentaire de 3 milliards de personnes, a grimpé de 75%. Or, une personne sur deux ne vit qu'avec 2$ ou moins par jour et, pour une majorité d'êtres humains, l'alimentation requiert 75% des revenus. Tous les jours, des dizaines de milliers de personnes s'ajoutent aux centaines de millions d'autres qui souffraient déjà de la faim avant la crise.

 
J’ai accentué deux portions du texte où l’on fait référence aux centaines de millions d’individus affectés par cette crise. Pourquoi? Parce que l’astéroïde Cérès est le premier représentant d’une communauté constitué par des millions de petits astres, qui de prime abord symbolise la notion de la «masse» que l’enseignement ésotérique associe au signe du Cancer. De plus, la petitesse des astéroïdes de cette «masse» symbolise les délaissés de la société. Enfin, la principale responsabilité de Cérès est d’assumer son rôle de Reine de cet essaim en assurant son alimentation, et donc, ça survit.


Ici, au Québec, durant tous le mois d’avril 2008, on entendait parler et débattre quotidiennement de cette crise, qui n’a d'ailleurs pas fini de se faire entendre. Donc, observons ensemble la position des astres aux alentours du 21 avril afin de tenter de repérer les indices de cette crise alimentaire.


 


 
Je remarque d’abord la position du Soleil, sur le 1er degré du signe du Taureau, qui forme un grand trigone avec Saturne rétrograde en Vierge et Pluton rétrograde en Capriconre. Ce premier constat me ramène les propos de Joseph Campbell, sur la responsabilité de Pluton en tant que gardien et dispensateur de nos récoltes. Pluton se retrouve sous la régence de Saturne (la responsabilisation), et Saturne se retrouve dans le signe de la Vierge qui est en affinité d'essence avec Cérès.

 

 
Puis mon attention est attirée par la très grande quantité d’astres, qui font partie de ma panoplie d’astres de base, et qui transit aux alentours des 20e et 25e degré.

Mars 20°28 Cancer, signe qui véhicule également la notion de la nourricière maternelle. D'ailleurs, l’une des tendances en astrologie est d’associer certaines parties de l’essence cérésienne au signe du Cancer;

L’axe des nœuds lunaires 25°21 Lion/Verseau; Jupiter 21°52 Capricorne, Uranus 20°59 Poissons, Neptune 23°55 Verseau conjoint à Chiron 20°32 Verseau;

Enfin Éris 21°13 Bélier et Sedna 20°18 Taureau.
 
Étrangement, et à ma grande surprise, Cérès, qui se balade sur le 8e degré des Gémeaux, n’est pas au rendez-vous avec tous ces autres astres et nœuds lunaires qui s’articulent au alentour des degrés 20 à 25. Possiblement qu’un transit de Cérès, un astre relativement rapide, puisqu’il fait le tour du zodiaque en 4.06 ans, ne pourrait représenter qu’une situation temporaire, alors que de toute évidence, cette crise ne s’estompera pas rapidement.

Alors, peut-on envisager que les transits lents d’Uranus, Neptune, Éris et Sedna nous pointeraient un indicateur autre que l’astéroïde Cérès … en transit? Un indicateur qui serait transité par tous ces astres lents et qui nous donnerait une meilleure perspective astrologique des conséquences à long terme de cette crise alimentaire?

Je me suis donc penché du côté d’un principe que j’étudie depuis quelques années, celui du Point de Révélation, qui est cette marque indélébile que la conscience humaine enregistre dans sa mémoire collective au moment de la découverte d’un astre, et donc au moment où la conscience humaine s'éveille à la présence d’un nouvel élément constituant la psyché cosmique et par conséquent, de la nôtre également.

De par cette affirmation hypothétique et exploratoire, on peut entrevoir que le point de révélation d’un astre serait un point d’une très grande sensibilité, et surtout, un tatouage sur l’échelle de référence du zodiaque.
 
En fouillant de ce côté, j’ai observé, avec ravissement, que cette panoplie d’astres nous pointe le point de révélation de Cérès[4], qui se situe 23°23 Taureau (tropical).


 

 

De ce fait, on peut constater ce qui suit:

Cérès en transit entra en conjonction avec son PdR au début du mois de mars 2008;
 
à la mi-mars l’astéroïde Démèter (équivalent grec de Cérès) transitait par rétrogradation le signe de la Balance formant alors un quinconce (aspect de 150°) avec le PdRCérès.

Jupiter balaie en ce moment par l'intermédiaire d'un trigone le PdeRCérès. Lorsqu’il amorcera sa rétrogradation, il repassera sur cette zone aux alentours d’avril 2009. Jupiter étant la plus grosse planète de notre système solaire, c’est donc dans sa nature d’amplifier les situations.

Chiron va resserrer son carré avec le PdRCérès jusqu’à la fin du mois de mai 2008, sans toutefois atteindre le carré exact, puisqu’il amorcera alors sa rétrogradation sur le 21e degré du Verseau. Le carré exact se produira en mars 2009. Chiron en Verseau est un indicateur de nos préoccupations par rapport au FUTUR.

Uranus va se rapprocher du PdRCérès pour former son 1er sextile exact également aux alentours de mars 2009. Le rôle d’Uranus est justement de déclencher la CRISE, alors qui cherche à nous dire … ça ne peut pas durer comme ça … il faut que ça change … réveiller vous!

Neptune est présentement pile en carré avec le PdRCérès, et il va balayer ce secteur jusqu’en février 2009. L’énergie neptunienne, lorsqu’elle alimente notre âme et notre spiritualité peut en être une de très grand amour que l’on projette sur notre communauté. Mais, son opposé se manifeste également, et lorsque cette énergie se cristallise, c’est elle qui nous attire vers l’appât du gain matériel, et qui nous aveugle par un besoin d’acquérir toujours plus de bien et de valeur matérielle. Dans le cas des transits qui nous occupent, l’interaction de Neptune et Jupiter ne peut que favoriser un gonflement de ces deux tendances. Ce qui indéniablement nous amènera des situations de confrontations. On entre alors dans le domaine d’Éris.

Éris, vas continuer a exercer lentement mais sûrement son action sur le PdeRCérès, alors qu’il va tranquillement se rapprocher de son demi-sextile exact qu’il atteindra au alentour du mois de juin 2014. Encore 6 ans! C’est dire que l’on a pas fini de discourir, de débattre et de s’affronter sur la place publique concernant les idées et les solutions qui seront avancées pour résoudre ce problème mondial. De la discorde à son meilleur. Il est donc important de surveiller les futurs interactions entre Éris et Mars, car c’est ce dernier qui nous entraîne dans nos réactions de violences physiques.

Sedna, tous comme Éris, va continuer a exercer lentement mais sûrement sont action sur le PdeRCérès, alors qu’il va également se rapprocher de ce point, pour l’atteindre au alentour du mois de mai 2012. Il important de noter que l’action de Sedna est celui qui agit le plus sur le PdRCérès car c’est par conjonction que son influence s’exerce.

Il y a donc graduellement union dans notre conscience des essences sednaienne et cérèsienne.

Je rappelle que Sedna est actuellement l’astre, auquel on a attribué un nom, qui se déplace le plus loin dans les profondeurs de notre système solaire. Ainsi, Sedna est l’astre «collectif» qui est le plus collectif de notre système solaire. Par son déplacement orbital très elliptique, cet astre nous entraîne dans de nouvelles régions encore inconnues de nos scientifiques, et donc par analogie, Sedna est la constituante de notre psyché qui va nous permettre de découvrir et comprendre les énergies encore incomprise et mal maitrisée de notre psyché.



 

L’on est présentement dans une phase cruciale de l’évolution de l’humanité, et c’est Sedna qui a le rôle de nous faire gravir graduellement un nouvel échelon de notre conscience collective, celui qui nous amènera a un niveau où la notion d’universalité prendra une réelle signification pour une grande majorité de gens. L’universalité sednaienne ressemble beaucoup à l’essence cérésienne associée à la culture collective, mais pour Sedna, ce principe est décuplé et se traduit par une culture spirituelle collective.

 
Cet article est très sommaire et ne fait qu’effleurer les éléments astrologiques qui sont des indicateurs de cette crise mondiale. J’espère malgré tous avoir su attirer votre attention et votre intérêt sur l’apport d’information que peuvent nous divulguer les Points de Révélations. Vos commentaires et questionnements sont donc les bienvenus dans ce domaine d’étude de l’astrologie qui n'est encore qu’à son état embryonnaire.

mai 2008




 
[1] Leurs équivalents grecs sont Déméter, Cronos, Rhéa et Zeus.

[2]
 Joseph Campbell, Les mythes à travers les âges, Des ténèbres à la lumière, page 200, Le Jour éditeur, 1993.

[3]
 Textes: Gérald Filion, Sophie Langlois et Lili Marin ~ Design et intégration: Evguenia Kossogova et Sébastien Lépine 

[4]
 La planète naine Cérès fut découverte le 1er janvier 1801 par le prêtre et astronome italien Giuseppe Piazzi.

Mandalas astrologiques réalisés avec le logiciel Zet Pro 8

Date de création : 30.01.2009 @ 16:11
Dernière modification : 08.01.2011 @ 10:23
Catégorie : Actualité astéroïdienne
Page lue 4492 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article


Réaction n°1 

par nada le 26.10.2010 @ 05:35

bonjour,

cet article est très intéressant , comme nombreux de vos articles d’ailleurs ...

je le découvre et vais le méditer pour laisser ma propre approche féminine chercher en elle les compléments ... alimentaires l et spirituels nque lui incite Ceres ... et l'ouverture de qu'elle offre à notre conscience par son énergie

il y a aussi une belle approche de ceres dans le site "autour de la lune" par qui j ai atteri chez vous ... il vous y met à l honneur... bien mérité

Par contre je reste sur ma faim ( et oui ... encore elle ) concernant votre approche du point de révélation : est-il possible de savoir comment vous le calculer ?

Merci 1001 fois encore pour vos délicieuses tasses de thé astral

Nada

mon blog s'appelle thé astral ( chez ekla blog )



Bonjour, Nada... et merci pour ton appréciation de ma récolte de thé astral.

En ce qui concerne le Point de Révélation, c'est uniquement le degré où se situait un astre au moment de sa découverte. Il faut donc avoir l'information la plus précise possible sur ce moment afin de monter le "thème" ou mandala astrologique du moment de l'émergence de l'essence de cet astre hors de l'obscurité de notre inconscience.

Je te réfère à la série d'articles - La microAstrologie - Notions d'apprentissage... et plus spécifiquement à la partie traitant "Méthodes de travail et Point de Révélation"... voici le liens:
http://www.lalyreduquebec.com/articles.php?lng=fr&pg=96

Bonne recherche, RichardD


16 novembre 2010

merci Richard pour ces précisions

je ne connaissais pas le terme « point de révélation », mais je pratiquais comme cela ...En fait je me laisse porter (par Urania très certainement qui est conjointe à mon ascendant ) sur les ailes de la synchronicité pour explorer les objets célestes nouveaux à la conscience collective et les connecter les uns aux autres dans leur complémentarité...

 En fait je ne vais vers eux que parce que l'univers les fait vibrer dans mon thème pour ses raisons bien à lui pour m'aider à grandir...

et chaque fois que je me plonge dans l'étude d'une nouvelle énergie c'est clair, c’est le moment : je reçois des appels de personnes qui ont besoin que je les aide et l'astre étudié est alors le héros du jour sur la scène de leur vie, m'aidant à aller plus loin dans mon ouverture de conscience sur la fonction de cette découverte énergétique..en aidant les autres. C'est un régal.

Seuls les désirs de se transcender soi-même et partager avec les autres suffisent à faire naitre la magie

chaleureusement Nada




Merci

Son langage simple et la sagesse de ces propos,
font d'Omraam Mikhaël Aïvanhov un grand pédagogue de la spiritualité.

Il a su nous inspirer la Science Cosmique de l'Âme.

Sauf si annoté autrement, les extraits du Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov que vous retrouvez sur le site de "La Lyre du Québec"
sont reproduits avec l'autorisation de Prosveta ©.

 


^ Haut ^