Science CHIRONienne

Astrologie thérapeuthique


AVIS

9 février 2017: L'outil de recherche des noms d'astéroïdes du site "True-Node Astrology" est de nouveau NON disponible . Cependant, vous pouvez utiliser la liste du MPC  en utilisant la fonction Ctrl+F ou encore "Recherche" de votre fureteur... cette liste étant toujours à jour. 


Suivez-nous
Un livre... un site web
"La Lyre du Québec"

s'inscrit dans la continuité du livre

« Les Nouvelles Frontières de l’astrologie ».

Les Nouvelles Frontières de l'astrologie

articles.php?lng=fr&pg=441

(plan du site web)

 

Vidéo-conférence qui fut l'embryon du livre, et donc de ce site web.

C'est donc la meilleur forme d'introduction au contenu du site.

Vidéo-conférence - Un nouveau chantier symbolique - la microAstrologie

Les inspirations d'Antoine de Saint-Exupéry

Vidéos-conférence

Trois vidéos-conférence
extraits de


L'Être Cosmique


(cliquez sur l'image)

L'expansion
de notre conscience

 

Recherche sur le site



Bloc d'articles
La musique céleste

Gustav Holst

Son oeuvre "Les Planètes"

holst2.jpg      

     

Visites

 451398 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

03. À la recherche des essences des astres - Outils et méthodes de recherche

Article de la série "03. À la recherche des essences des astres"

L'astronome Michael Brown mentionne

dans l'une de ses formations sur le système solaire

 
... Nous utilisons (les astronomes) les petits corps
pour nous aider à répondre aux grandes questions
(de la formation de notre système solaire)...
 
Pour ceux qui ont expérimenté l'utilisation des astéroïdes dans un mandala astrologique,
ils savent également qu'ils nous aident à répondre aux grandes questions.
 
Richard Doyle

 
Outils et méthodes de recherche


 




L’utilisation des petits astres

 

Je crois que l’intégration graduelle des planétoïdes et des astéroïdes dans un thème astrologique permet d’en faire une lecture plus directe et précise, et donc plus personnalisée. Cependant, avant d’entreprendre un tel travail, il vous est nécessaire d’adopter certaines règles de travail qui vous permettront de cheminer dans ce labyrinthe cosmique, vous facilitant ainsi l’accès à votre mandala personnel sans vous y perdre en confusion.
 





Outils de recherche

 

Comme je l’ai mentionné précédemment, la très grande quantité de ces petits astres était l’un des principaux obstacles complexifiant leurs utilisations, et pour cette raison, les premières éphémérides d’astéroïdes ne sont apparues qu’en 1973, alors qu’on était à l’aube de l’ère de l’informatique personnel. Car effectivement, il serait totalement impensable de traiter une tel quantité d’information sans l’aide de la puissance de l’informatique. Et grâce a son développement, ainsi que celui du réseau de communication de l’internet, l’on dispose maintenant d’une très grande quantité d’outils disponibles sur le WEB qui facilite nos recherches et l’exploration de la psyché cosmique. Je vous en présente ici quelque un. 


 



Les trans-neptuniennes de l’école de Hambourg
 


La majorité des logiciels d’astrologie disponible aujourd’hui permettent l’intégration dans les thèmes des quatre astéroïdes de base, Cérès nº 1, Pallas nº 2, Junon nº 3 et Vesta nº 4 ainsi que de l’astéroïde/cométaire Chiron nº 2060. L’on peut retrouver également huit autres astres connus sous l’appellation des trans-neptuniennes de l’école de Hambourg ou de Witte. Il est cependant important de savoir que ces astres font référence à des planètes hypothétiques et qu'elles n'existent pas physiquement. Une première série fut inventée par Alfred Witte (1878-1941) : Cupido, Hades, Zeus et Kronos. S’ajoutèrent celles de son élève Friedrich Sieggrün (1877-1951) : Apollo, Admetos, Vulkanus et Poseidon. Les révolutions sidérales de ces huit trans-neptuniennes hypothétiques variant entre 262.5 ans pour Cupido et 740 ans pour Poseidon. 

Il est cependant important de différencier ces astres hypothétiques de certains autres astéroïdes qui furent physiquement découverts et qui reçurent des dénominations similaires : Cupido n° 763, Admete nº 398 et Vulcano nº 4464 sont des membres de la ceinture principale d’astéroïde situé entre les planètes Mars et Jupiter ; Zeus nº 5731, Apollo n° 1862 et Poseidon nº 4341, sont des membres du groupe des Apollos orbitant entre la ceinture principale et la Terre. Les révolutions sidérales de ces astéroïdes variant, eux, entre 1.78 an pour Apollo et 4.53 ans pour Admete. 

 

Pour plus d'information concernant 

LES TRANSNEPTUNIENNES DE WITTE / SIEGGRÜN

cliquez sur l'image





Les logiciels disponibles

 

Sur le site « Philipeau (Ressources en astrologie) » vous retrouverez une liste très détaillée des logiciels de calculs astrologiques gratuits pour PC-Windows/DOS, pour Macintosh et pour Linux. La liste donne une brève description des caractéristiques des logiciels ainsi que les liens à leurs sites de téléchargement.
 


Éphémérides suisses (swiss ephemeris) 

Plusieurs outils permettant de calculer la position des petits astres et des planètes utilisent comme référence les éphémérides suisses (Swiss Ephemeris). Ces éphémérides de très grandes précisions sont développées par « Astrodienst » et sont principalement basées sur les éphémérides DE405/406 développées par le « Jet Propulsion Laboratory » de la NASA, qui est l’organisme américain chargé de l’administration des programmes spatiaux civils impliquant les États-Unis.
 


 

OUTILS et BASES de DONNÉES du

MPC.jpg

L’organisation mondiale responsable de la compilation et de la vérification des observations astrométriques des petits astres et des comètes est le MPC (Minor Planet Center - l’institut des petites planètes). L’institut se trouve à l’Observatoire d’Astrophysique Smithsonian (Smithsonian Astrophysical Observatory) situé à Cambridge, au Maine, aux États-Unis. C’est, à partir de leurs listes disponibles sur le WEB, et mises à jour quotidiennement, que l’on peut effectuer certaines recherches.

 

MPC Database Search 

Base de données - Recherche

 

Recherchez-vous un astéroïde ou une comète… et vous avez uniquement comme référence un numéro; ou désirez-vous consulter la liste des objets appartenant à un groupe spécifique; ou recherchez-vous si on a découvert des astéroïdes qui possèdent certaines caractéristiques orbitales?


 



Listes des petits astres

L’on retrouve la liste complète des noms des petits astres

par ordre alphabétique      par ordre numérique 


À partir de cette liste, vous pourrez ainsi obtenir le numéro de l’astre que vous désirez faire des recherches et le nom enregistré officiellement, ce qui vous facilitera grandement l’utilisation des autres outils. Il est important de noter que les noms sont majoritairement en anglais. (Vous pouvez utiliser la fonction de recherche dans la page Ctrl+F)
 



 




Atens - Apollos - Amors

 

Les listes pour obtenir de l’information sur les astéroïdes AAA orbitant le système solaire interne, soit entre le soleil et la ceinture principale d’astéroïde sont : 
 

  • pour le groupe des Atens :
  •  
  • pour le groupe des Apollos :
  •  
  • pour le groupe des Amors:
  •  



 

À la suite de la découverte en 2003 du premier astéroïde orbitant entièrement à l’intérieur de l’orbite terrestre, 163693Atira, un nouveau groupe d’astéroïde a été créé, qui est une sous-classe du groupe Aten. Le groupe se nomme soit Apohele, IEOs (Interior-Earth Objects) ou Atira.


Le nom du groupe provient du terme « apohele » qui signifie « orbite » en hawaïen et il fut choisi en raison de sa consonance avec « apoapside » et « helios », mais également parce que le nom commence par un A, et donc en continuité avec les noms des groupes Aten, Apollo et Amor.

Voici le lien vers la liste des membres de ce groupe:

 




Troyennes joviennes 

 

La liste des Troyennes orbitant sur la même trajectoire que la planète Jupiter est disponible à l’adresse suivante :
 




 


L’annotation « Ln » vous indique l’appartenance à l’un ou l’autre des groupes : L4, faisant référence au groupe d’Achille, précèdent Jupiter, et, L5 identifiant le groupe de Patrocle, se situant à l’arrière de Jupiter.





 



Autres troyennes
 

Terre      

Mars        

Uranus   

Neptune  





Objets épars, damacloïdes et centaures (Chiron).

 

La liste des objets épars orbitant la sphère solaire est combiné à celle des centaures orbitant principalement au niveau du système solaire intermédiaire, soit entre l’orbite de Jupiter et la bordure interne du disque de Edgeworth-Kuiper.

Elle est disponible à l’adresse suivante : 

La liste des objets "particulier" incluant les damacloïdes est disponible à l'adresse suivante: 



 





 




Trans-neptuniennes 

Enfin, la liste des trans-neptuniennes (plutinos - incluant Pluton, et cubewanos ou classiques) localisées au niveau du disque de Edgeworth-Kuiper, ou la zone du système solaire externe, est disponible à l’adresse suivante :

 



 



Voir

Outils de recherche - Éphémérides des astéroïdes

Cliquer sur l'illustration

 

 

 
Merci,
Anna Lorrai , pour les schémas. 

 

Article de la série "03. À la recherche des essences des astres"

Date de création : 25.01.2009 @ 15:36
Dernière modification : 03.11.2016 @ 06:46
Catégorie : 03. À la recherche des essences des astres
Page lue 3740 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article


Réaction n°1 

par Tsilikat le 25.11.2009 @ 08:05

Bonjour

Merci pour cet article.
Je cherchais justement à me faire une idée plus claire des distances relatives de plusieurs de ces objets.
Vous m'avez aussi aidé à distinguer les différentes familles.

Merci.

Je reviendrai n

Tsilikat


Bonjour, Tsilikat

Je suis heureux que mes propos aient pu vous aider

RichardD

Merci

Son langage simple et la sagesse de ces propos,
font d'Omraam Mikhaël Aïvanhov un grand pédagogue de la spiritualité.

Il a su nous inspirer la Science Cosmique de l'Âme.

Sauf si annoté autrement, les extraits du Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov que vous retrouvez sur le site de "La Lyre du Québec"
sont reproduits avec l'autorisation de Prosveta ©.

 


^ Haut ^