Science CHIRONienne

Astrologie thérapeuthique


AVIS

9 février 2017: L'outil de recherche des noms d'astéroïdes du site "True-Node Astrology" est de nouveau NON disponible . Cependant, vous pouvez utiliser la liste du MPC  en utilisant la fonction Ctrl+F ou encore "Recherche" de votre fureteur... cette liste étant toujours à jour. 


Suivez-nous
Un livre... un site web
"La Lyre du Québec"

s'inscrit dans la continuité du livre

« Les Nouvelles Frontières de l’astrologie ».

Les Nouvelles Frontières de l'astrologie

articles.php?lng=fr&pg=441

(plan du site web)

 

Vidéo-conférence qui fut l'embryon du livre, et donc de ce site web.

C'est donc la meilleur forme d'introduction au contenu du site.

Vidéo-conférence - Un nouveau chantier symbolique - la microAstrologie

Les inspirations d'Antoine de Saint-Exupéry

Vidéos-conférence

Trois vidéos-conférence
extraits de


L'Être Cosmique


(cliquez sur l'image)

L'expansion
de notre conscience

 

Recherche sur le site



Bloc d'articles

Regroupement de différents articles touchant un sujet particulier

La musique céleste

Gustav Holst

Son oeuvre "Les Planètes"

holst2.jpg      

     

Visites

 451017 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

10. Aux extrêmes confins de notre système solaire - 136199 Éris (2003UB313)
Article de la série "10. Aux extrêmes confins de notre système solaire"
 
 
 


Chapitre 10

Aux extrêmes confins de notre système solaire

On découvre un nouveau monde

page 189

 

Mise à jour (2 juin 2016)

concernant 2003UB313... Éris

 

Le 13 septembre 2006, ce planétoïde, qualifié dorénavant de planète naine, reçut officiellement le numéro 136199 ainsi que le nom d'Éris. Le même jour, son satellite reçut le nom de Dysnomia, ou Dy en abrégé.

Éris fut découvert grâce à l’étude d’une série de trois photographies prises la nuit du 21 octobre 2003 à l’aide du télescope de 48 pouces (1,2 m) Samuel Oschin de l’observatoire Palomar de l’Institut Technologique de Californie situé dans le sud de la Californie.

À cause du mouvement extrêmement lent de cet astre, les premières analyses par ordinateur des photographies ne permirent pas de détecter sa présence. Un an plus tard, l’équipe d’astronome reprit l’analyse de plusieurs séries de photographies de la voûte céleste prise le 21 octobre 2003 ( alors que dans le texte du livre on mentionne le 31 octobre 2003) en recherchant cette fois-ci plus spécifiquement des objets extrêmement distants de la Terre. 

Les nouvelles analyses permirent de découvrir le 5 janvier 2005 à 11 heures 20 PST la planète naine Éris. À noter que les premiers rapports mentionnant cette découverte suggéraient la date du 8 janvier. Une erreur que reconnurent les astronomes, mentionnant à la blague, que leurs mémoires n’étaient plus aussi fiables qu’elles l’étaient.

Les dernières observations d’Éris (31 juillet 2016 - cf JPL/NASA) permirent de préciser ses caractéristiques orbitales. Sa période de révolution orbitale serait de 556.59 ans. À son aphélie il se retrouverait à 97.586 UA et à son périhélie à 37.738 UA. Son inclinaison orbitale étant de 44.176 °. Sa période de rotation serait d'approximativement 25.9 heures.
 

Éris fut considérée comme le plus gros objet transneptunien. Mais avec le passage de la sonde New Horizon, en juillet 2015, on sait maintenant que Pluton ( 2374 km) possède un diamètre très légèrement supérieur à Éris (2326 km), mais que cette dernière possède une masse supérieure.
 
  

 


Vous pouvez également consulter sur le web ...

 

9 octobre 2010: Éris et Pluton, deux cousines gelées

 

20 novembre 2010: Faut-il rétrécir le plutoïde Éris

 

22 novembre 2010: How big is Pluto, anyway? ~Article sur le blog Mike Brown's planets

 

Conférence de Mike Brown sur YouTube:

Pluto, Eris, and the Dwarf Planets of the Outer Solar System

 

10 ans après sa découverte d'Éris, Mike Brown se souvient 


How I Killed Pluto and Why It Had It Coming
par Mike Brown


     howikilledpluto.jpg

Livre (en anglais), d'une très grande qualité de vulgarisation scientifique, écrit par le pionnier de la découverte de nouveaux astres
(Quaoar, Haumea, Makemake, Éris, Sedna)
qui permit de repousser les limites de notre système solaire au-delà de Pluton.
 

 


 

 

Article de la série "10. Aux extrêmes confins de notre système solaire"

Date de création : 19.10.2013 @ 19:05
Dernière modification : 18.09.2016 @ 00:14
Catégorie : 10. Aux extrêmes confins de notre système solaire
Page lue 2440 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Merci

Son langage simple et la sagesse de ces propos,
font d'Omraam Mikhaël Aïvanhov un grand pédagogue de la spiritualité.

Il a su nous inspirer la Science Cosmique de l'Âme.

Sauf si annoté autrement, les extraits du Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov que vous retrouvez sur le site de "La Lyre du Québec"
sont reproduits avec l'autorisation de Prosveta ©.

 


^ Haut ^