Science CHIRONienne

Astrologie thérapeuthique



Pensée-semence  

Tu ne changeras jamais les choses en combattant ce qui existe déjà.

Pour changer les choses,construis un nouveau modèle qui rendra l’ancien obsolète.

Richard Buckminster Fuller   


Suivez-nous
Un livre... un site web
"La Lyre du Québec"

s'inscrit dans la continuité du livre

« Les Nouvelles Frontières de l’astrologie ».

Les Nouvelles Frontières de l'astrologie

articles.php?lng=fr&pg=441

(plan du site web)

 

Vidéo-conférence qui fut l'embryon du livre, et donc de ce site web.

C'est donc la meilleur forme d'introduction au contenu du site.

Vidéo-conférence - Un nouveau chantier symbolique - la microAstrologie

Les inspirations d'Antoine de Saint-Exupéry

Vidéos-conférence

Trois vidéos-conférence
extraits de


L'Être Cosmique


(cliquez sur l'image)

L'expansion
de notre conscience

 

Recherche sur le site



Bloc d'articles

Regroupement de différents articles touchant un sujet particulier

La musique céleste

Gustav Holst

Son oeuvre "Les Planètes"

holst2.jpg      

     

Visites

 467281 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

09. De nouveaux territoires pour les astéroïdes - L'essence d'Éros n°433

 


Astéroïde du groupe des Amors
Eros n° 433

On découvre un objet qui se balade dans le système solaire interne

Le groupe des Amors

 

L'essence de l'astéroïde 433 Eros



eros_433.jpg




À la fin du 19e siècle, avec la découverte de plus de 400 astéroïdes, les astronomes croyaient à cette époque que ces petits astres étaient tous confinés dans cette unique zone du système solaire située entre les orbites des planètes Mars et Jupiter.

Mais le 13 août 1898, les astronomes G. Witt (Witt n° 2732) à Berlin et A. Charlois (Charlois n°1510) à Nice, découvrent indépendamment, mais simultanément, un premier objet orbitant hors des limites de la ceinture principale d’astéroïdes, puisque le parcours orbital de ce petit objet l’entraînait entre les orbites de la planète Mars et de la Terre (1,13 UA) et à l’orée de la ceinture principale (1,783 UA).

Contrairement aux centaines d’astéroïdes découverts avant lui qui reçurent des noms féminins, ce nouveau venu côtoyant la planète de la masculinité reçue le nom d’Éros, numéroté ultérieurement 433.

Éros était le premier représentant d’un groupe constitué des objets ayant leurs périhélies (au plus près du Soleil) situés entre 1,017 et 1,38 UA. Donc, les objets de ce groupe franchissent l’orbite de Mars, mais jamais celle de la Terre (1 UA). On les regroupe aujourd’hui sous l’appellation des Amors. À leurs aphélies (au plus loin du Soleil), la majorité des objets de ce groupe se confinent au niveau de la ceinture principale d’astéroïdes. Cependant, quelques membres du groupe vont jusqu’à croiser l’orbite de Jupiter.

Éros est dans la mythologie grecque le dieu de l'Amour, que les Romains assimilèrent à Cupidon (Cupido n° 763). Dieu originel antérieur à toute antiquité ou encore fils d'Aphrodite (Aphrodite n° 1388), c’est lui qui inspire cette invisible et souvent inexplicable sympathie entre les êtres les contraignant à s’unir pour favoriser la procréation de leur descendance. Mais l’essence d’Éros s’étend au-delà de la nature vivante et animée, car il représente une « force d’union » et « d’affinité universelle » qui rapproche, unit, mélange, multiplie et génère la variété.

Éros est en résonance avec l’énergie de l’Amour-Sagesse, celle du 2e rayon, qui émane de l’Âme pour favoriser le rapprochement et l’union entre le Masculin/Esprit/Lumière et le Féminin/Forme/Matière.

Le parcours orbital de l’astéroïde Éros permet d’établir un lien entre la planète Mars et la ceinture d’astéroïdes… qui représente les multiples facettes de la féminité que l’on retrouve synthétisé ou concentré dans l’essence de la planète Vénus.

Ainsi, au féminin, Éros stimule notre désir vénusien de se laisser pénétrer et de s’unir à la Lumière. Alors qu’au masculin, Éros stimule notre désir martien de pénétrer et de s’unir à la Matière.



 

 

 


Date de création : 18.06.2014 @ 22:22
Dernière modification : 18.06.2014 @ 22:56
Catégorie : 09. De nouveaux territoires pour les astéroïdes
Page lue 1937 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Merci

Son langage simple et la sagesse de ces propos,
font d'Omraam Mikhaël Aïvanhov un grand pédagogue de la spiritualité.

Il a su nous inspirer la Science Cosmique de l'Âme.

Sauf si annoté autrement, les extraits du Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov que vous retrouvez sur le site de "La Lyre du Québec"
sont reproduits avec l'autorisation de Prosveta ©.

 


^ Haut ^