Science CHIRONienne

Astrologie thérapeuthique



Pensée-semence  

On ne vit pas dans la dualité, mais dans la trinité.

Bashar   


Suivez-nous
Un livre... un site web
"La Lyre du Québec"

s'inscrit dans la continuité du livre

« Les Nouvelles Frontières de l’astrologie ».

Les Nouvelles Frontières de l'astrologie

articles.php?lng=fr&pg=441

(plan du site web)

 

Vidéo-conférence qui fut l'embryon du livre, et donc de ce site web.

C'est donc la meilleur forme d'introduction au contenu du site.

Vidéo-conférence - Un nouveau chantier symbolique - la microAstrologie

Les inspirations d'Antoine de Saint-Exupéry

Vidéos-conférence

Trois vidéos-conférence
extraits de


L'Être Cosmique


(cliquez sur l'image)

L'expansion
de notre conscience

 

Recherche sur le site



Bloc d'articles

Regroupement de différents articles touchant un sujet particulier

La musique céleste

Gustav Holst

Son oeuvre "Les Planètes"

holst2.jpg      

     

Visites

 468083 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Sagesse Santé / Astrothérapie - La guérison... mon travail

AstroTherapie1.jpg

La guérison... mon travail

par Rose

extrait du forum "Le babill'art"

Automne 2004

 
La maladie est pour moi le résultat de blessures, récentes ou âgées. Les corps subtils en portent toutes traces. Rien ne s’efface « gratuitement », mais tout peut s’effacer.
 
Lorsque le corps physique meurt, les corps subtils conservent ce qu’ils renferment. Ainsi, lors de la prochaine incarnation, la re-matérialisation des blessures se met en marche, au fur et à mesure de leur emplacement.   Pour cette raison, refouler ou ignorer nos blessures, ne sert strictement à rien. Un jour ou l’autre, il faut leur faire face, dans cette vie-ci ou dans une autre. Évidemment, plus on retarde, plus on souffre longtemps. C’est comme on veut! 
 
Ce qui ne s’exprime pas s’imprime. Alors, on ne peut juger le petit bébé qui naît avec un handicap, ce n’est pas injuste comme tel. Ça ne veut pas dire non plus qu’on ne doive l’aider sous prétexte qu’il a ce qu’il mérite!
 
Alors, ce que je peux faire est assez vaste. Je préfère la présence de la personne, c'est plus chaleureux, mais je n’ai pas nécessairement besoin du corps physique et par conséquent je peux travailler aussi à distance. Le temps et l’espace n’existent pas. Je peux le faire à la condition que la personne me le permette ou dans certaines circonstances, si j’obtiens la permission d’En Haut. On ne peut jamais intervenir sans la permission de la personne concernée, c’est le respect du libre arbitre. Lorsque j’obtiens la permission d’En Haut, c’est par exemple, à la demande du parent d’un enfant.   
 
Dans certaines situations, la guérison n’est pas possible, notamment si c’est un choix d’expiation ou encore, si la personne ne le mérite pas. Et j’ai vu ces deux derniers cas. Jésus a refusé de guérir certains. Jouant la comédie, ils n’étaient aucunement repentants au contraire, se nourrissaient du mal et voulaient mettre à l’épreuve le guérisseur. On ne peut mentir avec En Haut!
 
Je travaille principalement sur le corps éthérique (double éthérique), il est le portrait du corps physique et encore plus. Je ne touche pas au corps physique et pourtant plusieurs me disent avoir mal partout, les jours suivants. Les maladies arrivent par le 7e corps et descendent jusqu’à celui-ci. Plus la trace de la blessure descend, plus nous recevons des signes, jusqu’à sa matérialisation. Donc, l’éthérique est la représentation parfaite du physique avec en plus, peut-être des traces qui ne sont pas encore matérialisées.
 
 
 
Dans notre ordinateur qu’est le subconscient, toutes nos mémoires y sont stockées et en revivant des situations similaires il arrive que nous réactivions de vieilles blessures. Loin d’un hasard, la vie nous donne l’occasion d’apaiser notre conscience et d’en guérir. 
 
Ma Gang d’En Haut, m’ont donné un canal d’énergie provenant du supraconscient, une émanation du soleil qui lui est la concentration de toutes les énergies. Et ce canal je l’ouvre sur la personne en même temps que j’en ouvre un autre terrestre puisé dans un champ pur, par exemple, une énergie cristalline ou diamantaire. Ainsi, l’énergie ne gravite pas par moi, comme pour d’autres techniques, et cela évite bien des tracas pour le traité et pour moi, car nous sommes protégés. Ainsi, je travaille donc avec un amalgame d’énergie divine et terrestre, et la fusion des deux est ce qu’Ils nomment le « raam » et au centre de ce raam, il y a la personne en état d’ouverture et de réceptivité. Je peux également travailler avec l’énergie des planètes, et plus particulièrement celle de Vulcain, même si elle n’est pas encore découverte(1). Je sais que bientôt, j’aurai à les utiliser de plus en plus. Ainsi, le soleil est la concentration des énergies, mais chaque planète a, semble-t-il, sa spécificité.
 

(1) 4 novembre 2016 - note de Richard Doyle

à noter que ce texte de Rose remonte à l'automne 2004, et ce avant la sortie du livre "Les Nouvelles Frontières de l'astrologie", dont la rédaction fut complétée en novembre 2005, et auquel elle a participé. On a alors présenté conjointement l'évolution de nos réflexions concernant l'énergie vulcanienne, alors que dans ce livre, vulcain n'est plus associé à une planète à découvrir, mais à une énergie qui s'amalgame avec la lumière du Soleil physique et qui trouve sa source dans l'une des sphères intra-solaires qui constituent les multiples zones internes du Soleil.

Voir l'article "La grille est allumée", où l'on parle un peu plus de l'énergie vulcanienne. 

 

Ma main est comme un scanner et un pendule. En deuxième étape, je procède à un premier balayage et déjà, je vais percevoir une dominante. Ensuite, je vérifie le positionnement et le fonctionnement des chakras et les redresse si nécessaire. Dépendant de la façon que ma main bouge, elle m’indique l’endroit du chakra et la façon que l’énergie y circule. Si un chakra tourne mal, un ou des organes autour seront atteints et je vérifie. Les trois premiers chakras (dit inférieures) sont reliés à la matière, à l'énergie de la terre. Le quatrième fait la jonction et les 3 supérieurs sont reliés au ciel, à l'énergie divine. L'intégrité de l'Être humain est située dans le 4e, le chakra du cœur, celui de l'amour inconditionnel, et c'est d’ailleurs le plus difficile à ouvrir. Huumm… pas facile d’être intègre dans un monde d’apparences et d’illusions!   Il faut donc apprendre à se connaître et surtout à s'aimer. On ne peut aimer véritablement si on ne s'aime pas soi-même. 

 
On ne peut non plus, sauter d’étapes au risque d’endommager sévèrement un chakra avec des séquelles physiques. Je ne peux forcer l’ouverture d’un chakra, chacun doit le faire par son travail individuel, à son rythme, selon son libre arbitre.  
 
Je travaille toujours avec mon Compagnon de route et je fais ce qu’Il me dit. Mes mains vont là où Il veut et Il me dit, au fur et à mesure ce qu’Il fait. Parfois, c’est cocasse, je dis des mots dont je ne comprends pas la signification. Mon Compagnon, étant un vulgarisateur, Il m’explique dans des termes faciles. Aussi, je me promène dans le subconscient de la personne pour détecter une piste du mal reconnu et aussi dans le supraconscient. Ça peut paraître invraisemblable, mais souvent, c’est la personne elle-même qui me nomme la racine du mal, dans l’astral. Mon Compagnon n’est pas seul, Il est accompagné selon les besoins en cause. Souvent, je me sens un peu « imposteur » puisque je n’ai aucune notion médicale et qu’Il y a une grosse équipe avec moi!!
 
Habituellement, j’explique à la personne ce que je fais, mais aussi, je lui parle dans l’astral, ceci évitant les interprétations et les peurs qui créent.   
 
Ainsi, je peux travailler à soigner, mais aussi, en alignant les chakras, la personne tombe dans son centre (la gravité), soit le cœur (la pensée, la parole et l’action justes=lucidité). La conséquence est que la personne va souvent prendre des décisions qu’elles n’osaient pas prendre ou encore, la lumière se fera sur un truc qui lui échappait. La décision ne vient pas de moi, je n’ai pas besoin d’essayer d’influencer, ça se fait tout seul. Donc, plus il y a un meilleur alignement et épuration de l’aura, plus il y a ouverture du cœur. Je mets des conditions en place et la personne fait le reste à moins qu'elle ne retombe dans ses peurs (formes pensées archaïques). Par exemple, je ne dis jamais à quelqu’un de cesser de prendre des médicaments, lorsqu’elle se sent prête, elle le fait d’elle-même. C’est comme « lorsqu’on est guéri de la grippe, on le sait!!! ». La médecine traditionnelle est nécessaire… tant qu’on aura un corps physique!
 
Merci de m'avoir lu
 
Rose
Automne 2004
 
 
 

 

RetourSommaireAsTh.jpg

BoutonFBAstroTh_petit.jpg

 

 


Date de création : 02.11.2016 @ 19:07
Dernière modification : 13.11.2016 @ 18:28
Catégorie : Sagesse Santé / Astrothérapie
Page lue 686 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Merci

Son langage simple et la sagesse de ces propos,
font d'Omraam Mikhaël Aïvanhov un grand pédagogue de la spiritualité.

Il a su nous inspirer la Science Cosmique de l'Âme.

Sauf si annoté autrement, les extraits du Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov que vous retrouvez sur le site de "La Lyre du Québec"
sont reproduits avec l'autorisation de Prosveta ©.

 


^ Haut ^